MENU
Recherchez votre prochaine formation
  • imprimer
  • Envoyer un mail

Marie Cruz Dos Santos et Eric Boubel.

 

EricB et MarieCDS

Marie et Eric sont tous les deux âgés de 29 ans et ont « roulé leur bosse » avant d’entrer à l’Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale de la Croix Rouge. Engagés, motivés, passionnés, sont les trois dominantes qui pourraient résumer cet échange avec eux. Marie a commencé sa vie professionnelle comme aide-soignante. Après 10 ans d’activité, elle a souhaité reprendre ses études en vue de l’obtention de son diplôme d’infirmière.« Aller à la Croix-Rouge pour me former était un vrai choix » nous dit Marie. Ancienne secouriste bénévole, elle adhère complètement aux valeurs de la
Croix-Rouge. C’est cette expérience de secouriste qui l’a poussée à devenir initiatrice aux premiers secours auprès des jeunes participant à la Journée Défense Citoyenne (JDC). La JDC s’adresse à tous les jeunes de plus de 16 ans. Elle est la 3e étape du parcours de citoyenneté après l’enseignement de la défense et le recensement en mairie. Depuis de nombreuses années, la Croix-Rouge, précurseur et référence en matière de secourisme assure pour tous ces jeunes une initiation à l’alerte et aux premiers secours.
Pour Éric, sa participation à la JDC s’inscrit dans son désir d’apprendre à transmettre, de permettre au plus grand nombre de connaître les gestes qui sauvent « Mes huit années, passées au contact de populations en difficulté à l’étranger avant d’intégrer ma formation d’infirmier, m’ont permis de mesurer à quel point ces gestes simples peuvent suffire à sauver des vies ». Leur sens de l’autre et leur engagement ne s’arrêtent pas à ces Journées Défense Citoyenne. Leur implication bénévole est importante hors et dans l’institut. Eric depuis son entrée en formation infirmier a repris le flambeau de l’association étudiante Craesi. Et du Téléthon, en passant par le Neurodon et la collecte de la Banque Alimentaire, ils sont présents à toutes les actions auxquelles s’associe l’Institut. Dans quelques semaines, ils partiront tous les deux au Pérou effectuer un stage. Ils travailleront autour des questions de dénutrition et d’hygiène bucco-dentaire et plus largement d’éducation à la santé auprès d’enfants et de personnes âgées. L’occasion pour eux de s’inscrire dans des projets de solidarité internationale et de contribuer à la pérennité de ces derniers.  Pour l’un comme pour l’autre, s’il n’était pas évident de « retourner à l’école », ils ont trouvé au sein de l’institut un soutien, un encadrement et une écoute permanents tout au long de leurs études. Pour eux, le bon étudiant n’a pas d’âge à condition qu’il fasse preuve d’humilité. Et de conclure d’une même voix « À cœur vaillant, rien d’impossible » -

Haut de page